La conquête du partage

 

La conquête du partage    
Film documentaire de Damien Mansion

 

La conquête du partage
Film documentaire de Damien Mansion

Des maraichers s’installent en bio sur l’agglo de Tours.
Alors que les terres agricoles disparaissent, ces « nouveaux conquérants » défrichent des territoires où les légumes poussent dans l’échange et la proximité ; avec la terre, et entre ceux qui les font pousser et ceux qui les mangent.

Face à l’impasse de l’agro industrie et de ses légumes made in « très loin », maraichers, habitants, associations, élus, échangent et collaborent.
Fragiles commencements où l’espérance d’une nouvelle ceinture verte et d’une auto suffisance alimentaire se profilent.

Le film est une histoire de conquête ; pas dans le sang, comme celle des Amériques ou dans des compétitions acharnées comme celles des Pôles.
Il ne s’agit plus de s’accaparer des territoires lointains, d’en soumettre les habitants ou d’en extraire les ressources jusqu’à la dernière goutte.

Non, ces territoires sont sous nos pieds ; c’est en apprenant à partager, à collaborer, à échanger qu’on peut les conquérir, ou tout simplement y habiter.

 

 

Pourquoi ce film?

Je n’ai plus envie de ces légumes et de tous ces produits qui tombent « verticalement » dans mon assiette, chargés de pesticides et d’injustices sociales.
Très loin, très haut, ailleurs… économie et rapports sociaux verticaux… où je ne peux que recevoir et subir.
Non. Juste l’envie de partager, d’agir, de décider sur ce que je mange, sur ce que je vis ; être dans une « proximité horizontale ».

Vouloir faire pousser et consommer des légumes aux abords des villes est un « agir local » concret, une façon de se réapproprier la terre, de faire lien avec ceux qui la cultivent.

Habiter la terre n’est pas pour moi une abstraction; elle n’est pas seulement ce globe, vu de la lune, que l’on doit sauver de loin. Elle est matière qui donne sens à ceux qui la travaillent en la respectant.
« Donner du sens »; c’est ce que veulent ces nouveaux paysans maraichers, comme Fabien et Sylvain qui ont quitté leur métier d’ingénieur pour être « en prise avec la terre ».

 

Progrès, conquête, sens; ces mots reprennent des couleurs lorsque nous décidons d’habiter les terres où nous vivons; habiter en partageant.

Collaborer, échanger, partager; d’autres mots, pas faciles à mettre en œuvre.
C’est tout en parcours, une conquête qui se fait pas à pas.

Et dans la volonté de ces nouveaux paysans maraichers et des habitants de tout bords pour produire et consommer des légumes provenant des territoires qui sont sous nos pieds, je vois quelques pas qui s’esquissent.

Des légumes pour changer le monde ?
Le monde, je ne sais pas mais je suis convaincu de tous ces petits pas accomplis ensemble dans notre proximité.
Ce film s’inscrit dans ce mouvement.
Il y participe et l’amplifie.